Avec l'Aftam, Permettez à des Familles Mal Logées d'Avoir un Toit Avant l'Hiver

L’Aftam, crée en 1962 par Stéphane Hessel, est un des opérateurs agréés Solibail. Pour mener à bien sa mission d'intermédiation locative en faveur des familles mal logées avant la saison hivernale, l'Aftam recherche des logements inoccupés à louer en Ile-de-France. Parce que le parc locatif social ne peut répondre seul aux besoins des ménages en difficulté, le programme Solibail d’intermédiation locative financé par l’Etat, a pour but de développer une offre nouvelle de logements à partir du parc privé pour des ménages qui s’inscrivent dans un parcours d’insertion et auxquels il est proposé une alternative à l’hébergement à l’hôtel ou en structure sociale. L’Aftam, engagée dans la lutte contre le mal logement depuis les années 60, est un acteur majeur du logement social en Ile-de-France. Depuis août 2009, l’Aftam est l’une des 10 associations agréées par la Préfecture de Région pour mettre en œuvre le programme d’intermédiation locative appelé Solibail. Une équipe de l’Aftam est chargée de mobiliser des logements vacants du parc privé afin d’y loger des familles dans le cadre d’un parcours vers le logement autonome. Pour mener à bien sa mission et tenir les objectifs qu’elle s’est fixée, l’Aftam recherche des propriétaires qui souhaitent lui confier la gestion locative de leur(s) bien(s) sans prendre le risque d’impayés. Déléguer la gestion locative d’un appartement à l’Aftam, c’est faire un geste solidaire envers les familles et/ou ménages qui sont logés de façon précaires, mais c’est aussi s’assurer, en tant que propriétaire, des 4 garanties suivantes : • être payé mensuellement du loyer et des charges à un prix garanti par l’Anah, sans risque de vacance de son bien, • récupérer son logement à la fin du bail, • voir son appartement remis en état à la fin du bail, • bénéficier de déductions fiscales de 30 à 70 % de ses revenus locatifs (soumis à conditions). L’engagement de l’Aftam dans le dispositif Solibail en vue de permettre l’accessibilité à un logement décent aux personnes mal logées est dans la droite ligne de son credo : « Donner les moyens de l’autonomie, meilleur chemin vers l’insertion ».

  • Share on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInEmail a friend

(PRWEB) 14 Décembre 2011

L’Aftam dans le cadre de Solibail

Le mot du directeur général - Jean-Marie OUDOT
« De nombreuses familles en difficultés habitent encore aujourd’hui dans des hôtels. Pour participer à la résolution de ce problème, l’AFTAM, avec d’autres associations, s’est positionnée comme opérateur Solibail. L’intermédiation locative permet de couvrir grâce à un financement public le différentiel entre un loyer social et le prix du marché. Le nombre de logements de ce type étant très insuffisant, par convention, je me suis engagé en 2010 à mobiliser plus de 300 logements. Je compte bien ne pas en rester là, en portant notre contingent à 450 logements, avant la fin de l’année.
Il est de notre responsabilité d’accroître l’offre en intermédiation locative et de poursuivre ainsi notre engagement au service des plus démunis ».

L’Aftam, opérateur Solibail depuis le mois d’août 2009
L’Aftam fait partie des 10 associations chargées d’assurer l’intermédiation locative entre les propriétaires et locataires en Ile-de-France.
Engagée dans la lutte contre le mal logement depuis les années 60, l’association participe au dispositif d’intermédiation locative « Solibail » depuis le mois d’août 2009. Une équipe dédiée à l’Aftam mobilise des logements vacants du parc privé dans plus de 100 communes de la région Ile-de-France (hors Paris) afin d’y loger des familles et/ou des ménages en situation d’exclusion par le logement, de manière temporaire, et de mettre en œuvre, durant cette période, un accompagnement social pour faciliter leur accès à un logement autonome.

Depuis son entrée dans le dispositif Solibail, l’Aftam s’est engagée à trouver et gérer dans un premier temps 300 logements du parc privé d’Ile de France et a un objectif d’ici la fin de l’année 2011 de 150 nouveaux logements.
L’intermédiation locative mise en œuvre par l’Aftam est articulée autour de 4 fonctions essentielles :

  •     la prospection,
  •     la gestion locative,
  •     l’accompagnement social des familles,
  •     l’aide au relogement.

Les moyens alloués par l’Aftam à la mission d’intermédiation locative
Avec une équipe de 3 prospecteurs immobiliers et, à terme, de 15 travailleurs sociaux, l’objectif de l’Aftam est de constituer un parc de logements pouvant accueillir de façon transitoire des familles mal logées et les accompagner vers le logement autonome. L’Aftam, locataire, propose l’appartement au GIP « Habitat & Interventions Sociales », chargé par l’Etat de coordonner l’entrée des ménages dans le dispositif. Celui-ci y oriente alors des personnes et des familles candidates, hébergées à l’hôtel ou dans des centres d’hébergement. Après un ou deux entretiens la personne ou la famille est installée dans le logement. La famille, sous-locataire, s’acquitte d’une redevance plafonnée à 25 % de ses ressources. Elle règle directement les factures EDF et GDF à son nom, et bénéficie d’un suivi qui doit à terme lui permettre de trouver un logement de droit commun.

Les besoins de l’Aftam dans le cadre de sa mission Solibail
Pour atteindre son objectif de mettre à dispositif des publics « fragilisés » un logement décent, l’Aftam a besoin d’identifier des logements vacants (du studio, aux appartements de 2 à 5 pièces, non meublés) en Ile-de-France, proches de transports en commun et propose aux propriétaires de devenir gestionnaire de leur bien immobilier.
Les logements doivent être habitables sans délai selon les termes du décret du 30 janvier 2002 qui stipule que le logement ne doit pas être frappé d'insalubrité ou de péril.

Les avantages garantis aux propriétaires
Confier la gestion locative de son logement à l’Aftam, c’est permettre à l’association d’y loger des familles et/ou des ménages en situation de nécessité, mais c’est aussi bénéficier de nombreux avantages.
Véritable outil de gestion patrimoniale, ce contrat garanti par l'État et géré par l’Aftam, assure aux propriétaires pendant la durée du bail :

  •     le paiement mensuel du loyer à un prix fixé par l’Anah et des charges, sans risque de vacance de leur bien,
  •     la récupération de leur logement à la fin du bail s’ils le souhaitent,
  •     la remise en état de leur appartement à la fin du bail,
  •     l’entretien par la prise en charge de l’ensemble des travaux nécessaires
  •     la surveillance régulière de leur(s) appartement(s) et l’occupation tranquille par les occupants
  •     le bénéfice de déductions fiscales de 30 à 70 % de leurs revenus locatifs (soumis à conditions).
L’Aftam informe précisément les propriétaires du prix au m² en vigueur dans la commune où se situe(nt) leur(s) bien(s) immobilier(s).

Bilan de l’Aftam dans la cadre du dispositif Solibail en quelques chiffres
(traitement sous forme d’encadré de couleur)
Au 31 décembre 2010, l’Aftam a :

  • relogé 123 familles via le programme
  • ce qui représente 644 personnes
  • et trouvé un logement autonome pérenne à … familles à leur sortie du programme Solibail

Verbatim

Des salariés de l’Aftam parlent de leur implication dans le dispositif Solibail

Nancy da Ponte - directrice en charge du dispositif Solibail à l’Aftam
« Mon implication dans le dispositif Solibail s'inscrit dans la continuité de mon activité au sein du pôle de promotion sociale de l’Aftam. Les passerelles qui lient la promotion sociale et le logement sont naturelles ».

Daniel El Maleh - développeur immobilier à l’Aftam
« Grâce à l'Aftam et à condition de respecter un plafond de loyer dit « intermédiaire » le propriétaire se voit accorder un abattement de 70 % sur les revenus fonciers, contre 30 % pour un bailleur qui traiterait en direct avec le locataire ».

Slahedine Naji - développeur immobilier à l’Aftam
« Les opérateurs immobilier et le bouche-à-oreille sont les deux axes essentiels de la prospection. La mission est complexe dans les deux cas. Nos arguments sont ceux d'une bonne occupation du logement, d'un règlement garanti et d'une charge de travail allégée (pas de locataire à rechercher). Pour les bailleurs privés, la tâche est rendue plus complexe par le fait que le propriétaire apprécie de connaître son locataire. Dans ce cas, l'argument est celui d'une possibilité de récupérer le logement sans justification au bout de 3 ans et surtout d'un suivi intégralement pris en charge par Solibail, en cas d'incident notamment ».

Des propriétaires qui ont confié leur bien immobilier en gestion locative à l’Aftam expliquent leur motivation

François Scouarnec
« Désireux de vendre mon habitation principale à Neuilly-sur-Marne, j'avais publié une annonce qui a retenu l'attention de l'Aftam. Sur leur proposition, j'ai consulté le site Internet de Solibail où j'ai découvert les différents avantages du dispositif. Le volet social m'a convaincu, mais aussi la garantie du paiement des loyers. Le revenu est évidemment plus faible que sur le marché classique, mais c'est le prix à payer pour une parfaite tranquillité. Ce revenu complémentaire « garanti » m'a permis d'obtenir de ma banque le prêt dont j'avais besoin ».

Alain Foix
« Attirés par une publicité, nous avons confié trois appartements à l' Aftam, dont nous avons apprécié le statut d'association aidée par l'Etat dans le cadre d'un dispositif d'aide sociale. Le contrat étant conclu avec l'Aftam, nous n'avons pas à gérer directement la relation avec les locataires, ce qui est plutôt confortable pour nous. Cela apporte non seulement une sécurité certaine concernant les loyers, mais aussi le sentiment d'être utile à des personnes en difficulté ».

###


Contact

  • Anne Vaneson

    06 70 31 17 23
    Email