Le paysage audiovisuel français parlera-t-il bientôt anglais?

Alors que la France est régulièrement pointée du doigt pour son faible niveau d’anglais (l’Hexagone est arrivé en 69 ème position lors du dernier palmarès du TOEFL), le député UMP Denis Jacquat s’apprête à déposer une proposition de loi obligeant les chaînes de télévision à proposer une version originale sous titrée de leurs programmes. Communicaid s’intéresse à l’efficacité de ce type d’initiative.

  • Share on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInEmail a friend

Interrogé par le Figaro, Denis Jacquat explique vouloir s’inspirer de l’exemple scandinave qui, d’après lui, est un modèle à suivre afin d’assurer de meilleurs compétences linguistiques au sein de la population. En effet, les pays nordiques ont la particularité de proposer l’ensemble des séries et programmes télévisuels étrangers en version originale sous-titrée. D’après le député, cette particularité explique le niveau d’anglais bien supérieur des Scandinaves par rapport aux Européens du sud.

Pour plus d’informations: http://www.lefigaro.fr/medias/2012/10/19/20004-20121019ARTFIG00513-une-proposition-de-loi-vise-a-imposer-la-vo-a-la-tele.php

Diverses études ont en effet démontré qu’il existe une corrélation entre le volume de programmes diffusés en version originale sous titrée et le niveau général d’anglais d’un pays. Ainsi, les pays d’Europe du sud qui ont généralement tendance à recourir au doublage ont traditionnellement un moins bon niveau d’anglais par rapport aux pays d’Europe du nord qui proposent les programmes en version originale.

L’objectif de la loi est donc double : remettre les Français à niveau en anglais mais également stimuler le marché du travail en équipant les jeunes d’une compétence linguistique devenue essentielle pour trouver un emploi. D’après lui, « La mention anglais exigé est de plus en plus souvent adjointe aux offres d'emploi. Je propose là une mesure favorable à l'emploi et qui ne coûte pas un sou. »

Declan Mulkeen, directeur marketing à Communicaid commente : «Une utilisation généralisée de programmes télévisés en anglais serait une aide précieuse pour le public français. Les formateurs assurant des cours d’anglais chez Communicaid remarquent en effet que les apprenants on besoin de beaucoup de temps pour se familiariser à la langue et acquérir une bonne compréhension orale. Une meilleure exposition à la langue anglaise leur permettrait d’accélérer ce processus et donnerait au formateur la possibilité de se concentrer sur le développement d’une véritable compétence linguistique. »


Contact