Le SNARR reçu par le député Thomas Thévenoud, Rapporteur spécial de la Commission des finances de l’Assemblée nationale,

La semaine dernière, une délégation du SNARR conduite par son Président Hubert Vilmer a été reçue par Thomas Thévenoud, député de Saône et Loire et rapporteur spécial de la Commission des finances chargé d’une étude sur le secteur de la restauration.

  • Share on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInEmail a friend
Le SNARR reçu par le député Thomas Thévenoud

Le SNARR reçu par le député Thomas Thévenoud

(PRWEB) 10 Août 2012

Après avoir rappelé la spécificité du secteur de l’alimentation et de la restauration rapide en mettant en exergue la multiplicité des acteurs et la multiplicité des offres, Hubert Vilmer a mis l’accent sur le respect par les Adhérents du SNARR du contrat d’avenir de la restauration.
Bien que la majorité d’entre eux n’ait pas été concernée par la baisse de la TVA en 2009, tous ont appliqué les nouvelles dispositions de la convention collective telles qu’elles résultent de l’accord signé avec les partenaires sociaux et qui va AU DELÀ des exigences du contrat d’avenir : revalorisation de la grille des salaires, octroi d’une prime, mise en place d’une mutuelle obligatoire.

Ce fut également l’occasion de rappeler que si l’emploi des jeunes, et notamment des moins qualifiés, était une préoccupation du gouvernement, sur les 90 000 salariés employés par les adhérents du SNARR, plus de 57 000 ont moins de 24 ans.

Autre volet largement développé, celui du changement des modes de consommation hors domicile : restauration sur place ou vente à emporter, développement de l’activité « snacking » par la grande distribution et d’une façon générale par la plupart des métiers de bouche, élargissement des possibilités d’utilisation des titres-restaurant, autant de paramètres qui doivent être pris en compte dans le cadre d’une réflexion sur la justice fiscale et le combat contre les distorsions de concurrence.

Enfin, la situation économique extrêmement préoccupante du secteur a été largement évoquée : hausse des taxes (TVA à 7%, taxe soda, taxe Eco Emballage), hausse des coûts salariaux, hausse des matières premières, hausse des loyers et de l’énergie accompagnées d’une baisse de fréquentation. La baisse de la marge qui en résulte est estimée entre 4,5 et 6,5% du Chiffre d’Affaires.

Créé en 1984, le SNARR, seul syndicat représentatif du secteur de l’alimentation et de la restauration rapide, regroupe 140 enseignes représentant 1 350 adhérents gérant plus de 3 000 établissements.

Le chiffre d’affaires réalisé par ses adhérents, qui emploient plus de 90 000 salariés, s’est élevé en 2011 à 6,25 milliards d’euros hors taxes.

Contact presse : Dominique-Ph. BÉNÉZET 01 56 62 16 16
benezet(arobase)snarr(point)fr


Contact

  • Dominique-Ph. BÉNÉZET

    01 56 62 16 16
    Email