Découvrez qui sont les acheteurs étrangers d’entreprises françaises

Voici les principaux enseignements de ce dossier du Journal du Net (JDN) en partenariat avec BVDInfo

  • Share on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInEmail a friend

Paris (PRWEB) 20 Février 2014

Voici les principaux enseignements de ce dossier du Journal du Net (JDN) en partenariat avec BVDInfo.

Qui rachète les entreprises françaises ?

L’an dernier, au moins 347 sociétés tricolores ont fait l’objet d’un rachat ou de l’annonce d’un rachat par des groupes étrangers, contre 327 en 2012.

Qui fait main basse sur les entreprises françaises ?

Au moins 107 rachats ont été conduits par des groupes installés aux États-Unis qui sont, comme en 2012, les premiers acquéreurs de firmes tricolores, devant le Royaume-Uni et l’Allemagne.

124 opérations de rachats ou intentions de rachats sont à mettre à l’actif d’acquéreurs issus du secteur des services.

Quelles sociétés tricolores ont été ciblées ?

Cette année encore, plus de la moitié des entreprises françaises dont tout ou partie du capital a été acquis par des groupes étrangers ont leur siège social en Île-de-France. Autres zones particulièrement attractives, les régions Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Sur les 347 firmes tricolores passées sous pavillon étranger en 2013 et identifiées par BVDInfo, 147 sont issues du secteur des services.

Pour quel montant ?

Comme en 2012, ce sont les opérations inférieures à 100 millions d’euros qui ont été privilégiées par les investisseurs étrangers. En 2013, ce plafond concerne 86% d’entre elles. Seuls 4% des rachats identifiés par BVDInfo ont dépassé 500 millions d’euros.

Retrouvez les détails de ce dossier en cliquant sur http://www.journaldunet.com/economie/magazine/rachats-d-entreprises/

Pour réaliser ce classement, le JDN s’est appuyé sur les données collectées, vérifiées et mises en forme par BVDInfo, sur son service d’informations Zephyr.

À propos du Bureau van Dijk
Bureau van Dijk (bvdinfo) édite une gamme d’outils d’informations sur les entreprises (DIANE, AMADEUS, ORBIS ou MINT,…) associant des données de qualité à de puissants logiciels de restitutions. La société est considérée comme l’un des leaders du marché du marketing informationnel et financier. ZEPHYR qui a servi de base à l’élaboration de cet article est un outil d’analyse et de veille sur les transactions de fusions-acquisitions, introductions en Bourse, joint-venture et capital-investissement. Sa couverture est mondiale. En 2012, 91.500 opérations ont été analysées.

À propos du JDN
Le JDN est un site leader sur l’information économique et financière avec près de 2 millions de visiteurs uniques chaque mois*. Il s’adresse aux cadres dirigeants, que ce soit pour leur entreprise ou pour eux-mêmes. Il suit également les évolutions et les bouleversements de l’ensemble des secteurs économiques, des technologies et des méthodes de management. Le JDN est le site de la mutation économique. *Source Médiamétrie/Netratings déc. 2012.


Contact

  • Thomas PERATHONER
    BUREAU VAN DIJK FRANCE
    +33 153454626
    Email
  • Justine GAY
    JDN
    01 47 79 51 78
    Email

Fichiers joints

D'où viennent les acheteurs ? Graphique

D'où viennent les acheteurs ?


Brochure Zephyr - Outil M&A Brochure Zephyr - Outil M&A

BroOutils d'information sur les Fusions Acquisitions