Leggett Immobilier : l’auberge vedette du roman « Les Misérables » est à vendre dans le Pas de Calais

L’Hôtel de France, lieu où ont séjourné bien de voyageurs au cours des siècles est aujourd’hui mis en vente. Parmi les plus célèbres de ses visiteurs en transit entre la France et l’Angleterre, on retrouve Victor Hugo et Laurence Sterne qui sont venus un temps y puiser leur inspiration.

  • Share on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInEmail a friend

L'Hôtel de France date de 1578. Il était alors un relais pour les voyageurs en voiture à cheval.

Victor Hugo est descendu à l’Hôtel de France en 1837. Il a immortalisé l’auberge en y situant plusieurs scènes de son roman « Les Misérables ».

Paris, France (PRWEB) 11 Décembre 2014

Entre voyage dans le temps et poésie l’Hôtel de France est une étape aussi charmante qu’inattendue dans le Pas de Calais. Il suffit de franchir le seuil pour se trouver propulsé dans un autre siècle, un autre pan de l’histoire. Le bâtiment, aujourd’hui classé, date de 1578. Il a conservé tous les éléments architecturaux qui en faisaient une étape obligée au temps des voyages à cheval. L’ancien portail, le grand porche et la superbe cour pavée restent les témoins de ces temps, pas si lointains, où il était encore un relais pour les chevaux. La décoration aux charmes surannés pourrait être celle d’un film. Les chambres portent les noms de peintres célèbres et sont toutes dotées de mobilier d’époque. Une importante tapisserie rappelle l’œuvre de Laurence Sterne et l’on découvre dans la salle-à-manger du restaurant, une grande fresque murale peinte dans un style Renaissance.

Ici, les siècles passés ont laissé leur empreinte. De grands noms ont séjourné ici : les Rois de France et d’Angleterre au cours de leurs voyages entre Londres et Paris, l’empereur Napoléon Bonaparte… L’écrivain irlandais, Laurence Sterne a écrit ici¸ en 1765, des chapitres de son célèbre roman « Voyage sentimental à travers la France et l’Italie ». Victor Hugo est descendu à l’Hôtel de France en 1837. Il a immortalisé l’auberge en y situant plusieurs scènes de son roman « Les Misérables ». Il a fait de Montreuil-sur-Mer la ville natale de Fontine et tiré le nom de Jean Valjean de celui d’une ferme appelée Val près de Bois-Jan. Chaque année la ville rend hommage à son œuvre lors d’un grand spectacle son et lumière (fin juillet, début août) auquel de nombreux habitants en costume d’époque, participent.

La propriété compte 595 m2 sur trois étages. Elle dispose de 14 chambres individuelles, deux suites et deux appartements entièrement équipés, soit 18 chambres au total. Salle de danse avec scène, patio, terrasses et vaste blanchisserie, l’hôtel est riche en possibilités. Le restaurant quant à lui, accueille jusqu’à 80 convives en été. Il est agréable de prendre son repas dans la cour intérieure toujours magnifiquement fleurie – Victor- Hugo y aurait pris son petit-déjeuner. Le célèbre comédien anglais Mel Smith a donné une devise à l’établissement « Le lieu du sommeil et des rêves ». Il est vendu entièrement meublé et équipé. Il ne reste plus qu’à trouver l’acquéreur qui aura un rêve assez grand pour permettre à l’Hôtel de France de poursuivre son voyage dans le temps. C’est Tim Sage, de l’agence Leggett Immobilier qui est actuellement en charge de la vente.


Contact