Un médecin ne devrait jamais dire ça... Itinéraire d'un "sidénologue"

« Un médecin ne devrait jamais dire ça » : le titre n’est pas choisi au hasard ! Il fait référence à l’actualité, mais aussi à une impertinence revendiquée du Dr Lafeuillade, ce qui lui vaudra même une garde à vue enbonne et due forme. Ce livre réserve bien des surprises au lecteur, qui va vivre, de l’intérieur, le combat quotidien des équipes hospitalières confrontées à la souffrance, à la mort… mais aussi aux rigueurs budgétaires.

  • Share on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInEmail a friend
Un livre qui tombe "à pic" à la veille du 1° décembre, journée nationale de lutte contre le VIH et le SIDA

35 millions de personnes sont infectées par le VIH dans le monde, malgré des avancées scientifiques indéniables. En France, on estime que 140 000 personnes vivent avec le VIH et sont diagnostiquées, tandis que 30 000 autres sont infectées, mais l’ignorent… « La guerre n’est pas finie ! », comme l’écrit le DR Alain Lafeuillade, auteur d’un ouvrage qui bouscule les institutions, et les certitudes…

Le Docteur Alain Lafeuillade: un médecin impertinent
Le Docteur Lafeuillade est chef du département des maladies infectieuses au centre hospitalier de Toulon, et a été Professeur associé à l'Université du Maryland (USA).
Fidèle à ses convictions, il sera surnommé « Le Marginal » par quelques confrères Parisiens, étonnés de son audace organiser, par exemple, des congrès internationaux, à Toulon, puis Marseille et Miami, avec des spécialistes reconnus dans le monde entier, comme le Pr Luc Montagnier et le Pr Robert Gallo, « co-découvreurs » du VIH…

C'est un ouvrage qui "tombe à pic" déclare le Docteur Lafeuillade, à une époque où les précautions de transmission des IST ('Infections Sexuellement Transmissibles") se relâchent, tout comme la prévention de la transmission du VIH, les personnes étant rassurées par la mise à disposition de la "PrEP" (Prophylaxie pré-exposition du VIH). Un sujet très chaud de discussion s'il s'en faut dans un pays où cette "PrEP" (quelques centaines d'euros par moi) est prise entièrement en charge par l'Assurance Maladie...alors que le préservatif lui, ne l'est toujours pas...


Contact

  • Docteur Alain Lafeuillade
    AVPS
    07 82 51 36 83
    Email