De Lille 1 à l’Université de Washington : Abdennour Abbas, Lauréat du MIT Technology Review.

Abdennour Abbas, diplomé de Lille 1 (doctorat en Sciences des Materiaux et Ingenierie) et aujourd'hui chercheur à l'Université de Washington à Saint-Louis, est à l'honneur, puisqu'il est l'un des 10 lauréats du MIT Technology Review Innovateurs de moins de 35 ans/France (TR35).

  • Share on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInEmail a friend

Lille (PRWEB) 2 Avril 2013

Abdennour Abbas, diplomé de Lille 1 (doctorat en Sciences des Materiaux et Ingenierie) et aujourd’hui chercheur à l‘Université de Washington à Saint-Louis, est à l’honneur, puisqu’il est l’un des 10 lauréats du MIT Technology Review Innovateurs de moins de 35 ans/France (TR35).

L’Institut de Technologie du Massachusetts (MIT) révèle chaque année, depuis plus d’une décennie, les jeunes innovateurs de moins de 35 ans les plus remarquables au monde. Ces jeunes lauréats ont tous en commun de travailler avec passion à ouvrir le champ des possibles dans tous les secteurs de l’innovation, avec des idées révolutionnaires à fort impact sociétal. Abdennour Abbas, quant à lui, mène des recherches sur les biocapteurs ultrasensibles à base d’anticorps artificiels pour le diagnostic médical. Ex-doctorant des laboratoires IEMN-UMR 8520 et ProBioGem EA1026, mais aussi ex-vice président-étudiant de Lille 1, ce brillant chercheur a été proposé avec le soutien de la Fondation Norbert Ségard, partenaire du MIT-TR-35.

Selon Abdennour Abbas, l’auto-diagnostic à domicile sera la « prochaine grande transformation sanitaire ». Ce Jeune bioingénieur francais, a toutefois conscience que pour pouvoir détecter la présence d’une maladie ou connaître son évolution sans avoir à consulter un médecin, les gens doivent disposer d’outils précis, bon marché et simples d’utilisation. Il s’est donc fixé un objectif : faire des biocapteurs des dispositifs « populaires» pouvant être commercialisés dans n’importe pharmacie. Il a ainsi mis au point et testé avec succès dans son laboratoire de l’Université de Washington à Saint Louis (Etats-Unis) le principe d’une méthode d’une simplicité inimaginable, défiant les tests actuels, car un milliard de fois plus sensible et d’un coût autrement plus faible. La solution ? Le papier découpé en forme d’étoile, un jeu d’enfant ..., imprégné de capteurs anticorps artificiels pouvant détecter virus, bactéries ou antigènes ...Un suivi « en ligne » du patient devient presque possible pour le praticien ...

Dans l’immédiat, Abdennour Abbas prévoit de former son propre groupe de recherche et de créer un laboratoire de développement afin de se concentrer sur les améliorations offertes par cette technologie, tout en préparant leur mise sur le marché. Son objectif : la création d’une start-up centrée sur les systèmes
d’auto-diagnostic à domicile.


Contact

  • Cyrielle Chlon
    Université Lille 1
    03 20 43 65 82
    Email